Douches d’urgence et douches oculaires: Top 6 des raisons de non-conformité

Douches d’urgence et douches oculaires: Top 6 des raisons de non-conformité

4/5/2017 - SPI

Les 10 à 15 premières secondes suivant une exposition à une substance dangereuse sont décisives, en particulier lors d'une exposition à une substance corrosive. Retarder le traitement, même de quelques secondes, peut causer une blessure grave.

Les douches d'urgence et les douches oculaires et faciales assurent une décontamination sur place. Elles permettent aux travailleurs de rincer à grande eau les substances dangereuses pouvant causer une blessure.

Une exposition accidentelle à des produits chimiques peut survenir même si des mesures d'ingénierie et de sécurité appropriées sont mises en place. Les douches d'urgence et les douches oculaires constituent une mesure nécessaire en vue de réduire le plus possible les effets d'une exposition accidentelle à des produits chimiques. Concernant les brûlures alcalines et par acides, les premiers soins adéquats permettent de diminuer significativement l'intensité des brûlures aux tissus, les greffes de peau, le nombre de jours d'hospitalisation ainsi que le taux de mortalité.

Les douches d'urgence peuvent également être utilisées efficacement pour éteindre les vêtements enflammés ou pour rincer les vêtements contaminés.

LE TOP 6 DES RAISONS DE NON-CONFORMITÉ

Des études récentes démontrent qu’en moyenne 78 %* des douches d’urgence et douches oculaires dans les installations, les entreprises ou les organisations ne fonctionnent pas adéquatement, ne sont pas conformes, et plus important encore, ne peuvent pas offrir les premiers soins nécessaires en cas d’accident.

1-Application incorrecte

Le niveau approprié de protection devrait être basé sur le danger potentiel. Les propriétés des substances chimiques utilisées par les travailleurs et les tâches qu'ils accomplissent sur le lieu de travail déterminent s'il faut installer des douches d'urgence ou des douches oculaires et faciales. Les fiches de données de sécurité (FDS) sont une excellente référence afin de donner les premiers soins adéquats selon l’exposition chimique. Dans certaines tâches ou aires de travail, les risques peuvent entraîner une blessure au visage et aux yeux du travailleur. Par conséquent, une douche oculaire et faciale peut constituer un bon dispositif de protection. Dans d'autres situations, c'est une partie du corps ou le corps entier du travailleur qui peut entrer en contact avec un produit chimique. Dans ces aires, une douche d'urgence combinée avec une douche oculaire et faciale peut s'avérer plus appropriée. Une analyse des risques liés à la tâche peut fournir une évaluation des risques potentiels inhérents aux tâches et aux aires de travail. Le choix de l'équipement de protection – douche d'urgence, douche oculaire et faciale ou les deux – doit être adapté aux risques décelés. Le plus grand écart dans la conformité est souvent l’équipement d’urgence inapproprié pour la situation ou le danger potentiel, comme dans l’utilisation d’un lave-yeux personnel au lieu d’une douche oculaire répondant aux normes ANSI qui procure les 15 minutes de rinçage requises ou une vieille installation d’une douche combinée avec une douche oculaire seulement pour les éclaboussures de produits chimiques, alors qu’une douche oculaire et faciale est définitivement plus appropriée avec la douche pour les premiers soins.

2- Débit trop élevé

La douche oculaire doit fournir un débit contrôlé dans les deux yeux simultanément et avec le moins de risque possible de blessures. Le débit d’eau ne doit pas être trop puissant pour éviter de causer des dommages aux yeux. Il n’est pas rare d’observer un jet sur la douche oculaire et faciale trop fort pouvant causer des blessures aux yeux. Ceci peut également créer un inconfort et empêcher la victime de demeurer 15 minutes à la douche pour un rinçage efficace. 

3. Débit trop faible

Un débit trop faible ne permettra pas de rincer suffisamment la région exposée dans le temps prescrit. C’est aussi une cause commune de non-conformité et un impact important à ne pas donner les premiers soins adéquats.

simdut

4. Configuration d’écoulement inappropriée

La douche oculaire ou oculaire et faciale doit procurer un rinçage des deux yeux simultanément. Une mauvaise configuration d’écoulement est l’une des causes de non-conformité les plus importantes. La méthode idéale pour vérifier ce point est d’utiliser le gabarit pour douche oculaire et faciale. Vous n’avez qu’à placer ce gabarit au-dessus des têtes, soit environ 8 pouces (20 cm), et vérifier si les jets rejoignent les 2 cercles sur le gabarit.

5. Usage simultané

Une unité combinée est conçue afin de procurer en même temps un rinçage pour les yeux, le visage et le corps. La norme exige que la douche de corps et la douche oculaire fonctionnent en même temps et qu’elles rencontrent toutes les deux le débit nécessaire afin de procurer un rinçage suffisant. C’est l’une des raisons typiques de non-conformité. Le débit de la douche oculaire et faciale baisse drastiquement lorsque la douche de corps est activée. 

En plus des écoulements qui doivent être simultanés, l’alignement doit permettre à la victime de rincer les yeux et le corps en même temps. 

6. Température de l’eau

La norme ANSI 2014 recommande de veiller à ce que l'eau soit « tiède », c'est-à-dire à une température comprise dans une plage de 16 °C à 38 °C (60 °F à 100 °F). L'eau dont la température excède 38 °C (100 °F) est nocive pour les yeux et peut favoriser une réaction chimique avec les yeux et causer des dommages irréparables aux fragiles tissus oculaires. Une période de rinçage prolongée avec de l'eau froide (moins de 16 °C (60 °F)) peut causer une hypothermie et les travailleurs risquent de ne pas se rincer ou se doucher pendant toute la durée recommandée (norme ANSI 2014). Dans le cas des brûlures thermiques (blessure cutanée), l'American Heart Association (2010) a remarqué que des températures de l'eau de 15 °C à 25 °C aident à rafraîchir la brûlure et que le refroidissement permet de réduire la douleur, l'œdème et la profondeur de la blessure. (Par contre, il n'est pas recommandé d'appliquer de la glace directement sur la peau.)

Ne pas oublier qu'une éclaboussure de produit chimique nécessite un rinçage d'au moins 15 minutes, mais que cette période peut être prolongée jusqu'à 60 minutes. L'eau doit être à une température tolérable pendant toute la période de rinçage requise. De l'eau trop froide ou trop chaude empêchera les travailleurs de rincer ou de laver la zone touchée aussi longtemps qu'ils le devraient.

L’expérience a démontré que malgré des vérifications hebdomadaires ou mensuelles, il existe encore des écarts significatifs quant à la conformité puisque dans bien des cas, les personnes qui effectuent les vérifications ne sont pas des experts en la matière et n’ont aucune formation officielle sur les exigences de la norme, quoi rechercher et comment effectuer une inspection hebdomadaire ou annuelle appropriée de tous les types d’équipements.

Vous n’êtes pas certain de la conformité de vos installations? Laissez nos experts vous aider!

  • Un rapport d’inspection détaillé pour chaque équipement
  • Un sommaire exécutif
  • Un guide de dépannage pour identifier les défauts de conformité, les causes possibles et, le plus important, la liste des solutions envisageables
  • Une réunion ou conférence web de compte rendu pour discuter des meilleures pratiques et solutions proposées

*Selon les inspections réalisées par Haws Corporation.
*Certaines conditions s’appliquent.