27 octobre 2015

Travail au froid : comment s’habiller chaudement?

 Travail au froid : comment s’habiller chaudement?

Travailler au froid présente de multiples dangers pour la santé et la sécurité des travailleurs. La baisse de température peut entre autres contribuer à diminuer la dextérité manuelle, abaisser la vigilance et même réduire l’aptitude à prendre une décision rationnelle. Qu’il s’agisse d’engelures aux extrémités du corps ou d’hypothermie, les menaces peuvent surgir dans plusieurs situations :

  • à l’extérieur; lors de travaux de construction, de transport, d’agriculture ou de services publics, par exemple.
  • à l’intérieur; dans les entrepôts frigorifiques, les salaisons, les abattoirs et autres endroits réfrigérés ou insuffisamment chauffés.

Par temps froid, les pertes de chaleur peuvent se produire par évaporation de la sueur, par contact avec de l’eau, un objet ou de l’air froid ou encore par radiation. Une bonne façon de réduire les risques est de se vêtir convenablement lorsque l’on doit travailler dans un environnement où les températures sont égales ou inférieures à 4 °C. Les vêtements doivent être choisis en fonction de la température, du niveau d’activité et des tâches à exécuter. Voici quelques règles essentielles à suivre que vous devriez communiquer à vos travailleurs pour les aider à passer un hiver plus agréable et surtout sécuritaire.

  • Plusieurs couches offrent une meilleure protection qu’un seul vêtement épais. De plus, le revêtement intérieur doit être isolant et éloigner l’humidité de la peau afin de la maintenir sèche en tout temps.
  • Les vêtements doivent être faciles à entrouvrir et à enlever, afin que le travailleur puisse contrôler sa température corporelle comme bon lui semble.
  • Les vêtements doivent être tenus propres, car la saleté remplit les cellules d’air contenues dans les fibres et annule le pouvoir d’isolement.
  • Sous le casque de sécurité, la tête doit être couverte d’un bonnet pour empêcher une perte de chaleur excessive.
  • Si la motricité fine n’est pas requise, il faut porter des gants ou encore mieux, des mitaines. Sachez que la laine et les fibres synthétiques retiennent la chaleur, même lorsqu’elles sont mouillées.
  • Pour les pieds, les bottes en cuir à semelles de caoutchouc doublées en feutre et munies de fausses semelles sont les mieux adaptées au travail lourd dans un environnement froid parce que le cuir est poreux, ce qui permet aux bottes de « respirer ».
  • Les chaussettes en polypropylène contribuent à maintenir des pieds secs et chauds en éloignant la sueur de la surface de la peau. Un bon truc : avoir à portée de main plusieurs paires pour les changer durant la journée.
  • Dans des conditions de froid extrême, il convient de séparer la protection oculaire de celle du nez et de la bouche afin d’empêcher que l’humidité contenue dans l’air expiré ne vienne embuer et geler les lunettes.

Qu’elles soient d’ordre technique ou administratif, bien d’autres mesures préventives applicables aux situations de contraintes par le froid peuvent également être prises pour aider la vie des travailleurs. La meilleure des solutions demeure toutefois la formation et l’information sur les risques et les mesures d’urgence à prendre pour ce genre de conditions.

Si vous avez besoin d’une stratégie SST complète pour le travail au froid, n’hésitez pas à faire confiance aux experts de SPI Santé Sécurité.

blog comments powered by Disqus
]