24 septembre 2019

Protéger les travailleurs de l’industrie du cannabis

Protéger les travailleurs de l’industrie du cannabis

En 2018, le Canada a légalisé la consommation de cannabis récréatif. Le processus de légalisation était orienté vers l’usage médicinal et récréatif ainsi que sur les conséquences sociales et sanitaires de la consommation. En revanche, l’effet de la légalisation pour les travailleurs du secteur du cannabis, leur santé et leur sécurité n’a pas été pris en compte.

Les employés du secteur du cannabis travaillent présentement dans trois domaines : la production/culture, le traitement et la vente au détail. Si l’on en croit les prévisions de croissance du secteur, on peut s’attendre à voir augmenter le nombre d’employés. Il est essentiel de mettre en place des systèmes pour garantir leur santé et leur sécurité.

Les installations de culture et de traitement du cannabis exposent les travailleurs à divers dangers physiques, biologiques et chimiques. Les risques sont similaires à ceux de l’industrie agricole, c’est-à-dire, l’ergonomie insuffisante, l’électricité, le bruit, la lumière ultraviolette, l’équipement d’extraction et sous pression, les surfaces de déplacement et de travail et les espaces clos.

Risques biologiques

Le principal danger biologique de la culture du cannabis est l’exposition à la moisissure et aux sensibilisants. Le développement des moisissures est principalement lié au taux d’humidité requis pour cultiver le cannabis. Ces dernières ont des effets néfastes sur la santé en général, principalement au niveau respiratoire.

Dangers chimiques

La culture du cannabis a recours au dioxyde de carbone, aux fertilisants et autres nutriments pour favoriser la croissance des plantes. Elle utilise également des pesticides pour contrôler les insectes et des fongicides pour limiter la formation de moisissures. De plus, des désinfectants et d’autres nettoyants chimiques sont employés pour maintenir la propreté des usines.

Tous ces produits sont des exemples de dangers chimiques causés par les processus de culture et de traitement. Ils sont dangereux pour la santé et la sécurité, principalement en cas d’inhalation ou de contact avec la peau.

Dangers physiques

L’extraction des concentrés de la plante, nécessaire dans de nombreux processus de traitement et dans l’élaboration de produits comestibles du cannabis, expose les travailleurs à divers risques physiques. Pour extraire les huiles et les résines, les employés ont recours à des matériaux inflammables tels que le butane, l’heptane, l’éthanol et l’alcool isopropylique, le tout à des pressions et des températures élevées. Les employés sont également exposés à des nettoyants chimiques utilisés pour garder l’environnement des usines propre. Leurs effets sur la santé peuvent se manifester sous forme d’éruptions cutanées, de brûlures ou d’engelures. La possibilité d’un incendie ou d’une explosion constitue un danger supplémentaire.

Assurer la sécurité des employés

Comme toujours, il est nécessaire d’utiliser la hiérarchie des contrôles de l’exposition pour protéger les travailleurs. L’employeur doit :

  • Éliminer les dangers à la source ou les substituer par des alternatives plus sécuritaires
  • Mettre en place des solutions d’ingénierie
  • Effectuer des contrôles administratifs
  • Offrir des équipements de protection individuelle (EPI)

L’exposition à un danger entraîne un besoin d’EPI. Les employeurs cultivant et traitant le cannabis doivent faire l'évaluation des risques et fournir les EPI adaptés aux travailleurs, notamment des vêtements de protection.

Les vêtements choisis doivent correspondre aux conclusions des analyses de risques et tenir compte de l’éventuelle exposition aux pesticides, à la moisissure, à la poussière, aux désinfectants, aux produits de nettoyage et aux solvants.

DuPont propose une vaste gamme d’options pour se protéger des risques spécifiques à ce secteur. Les vêtements en Tyvekmd constituent une bonne option contre les particules car ils offrent un excellent rapport entre la protection, la durabilité et le confort. En plus de fournir une barrière de protection contre les particules dangereuses, les vêtements en Tyvekmd garantissent une protection accrue lors de déplacements et répondent à diverses applications.

Découvrez les options Tyvekmd ici!

En plus des vêtements de protection, les employeurs doivent évaluer s’il y a un besoin d’EPI supplémentaires. 

Veuillez contacter nos experts en santé et sécurité pour plus d’informations.

blog comments powered by Disqus
]