13 octobre 2017

Pour prévenir les incendies, il faut reconnaître les risques!

Pour prévenir les incendies, il faut reconnaître les risques!

Au Canada, de nombreux incendies se déclarent chaque jour. Même si le nombre de blessés reste heureusement relativement peu élevé, les conséquences directes comme les dommages matériels et la perte de production, tout comme les conséquences indirectes, s’avèrent très élevées : perte de client, période de chômage technique, incertitude sur l’activité… Il est essentiel de reconnaître les risques d’incendie et de mettre en place les mesures préventives qui en découlent. Dans 70 % des cas, une entreprise touchée par le feu ne rependra jamais complètement ses activités.

Prévenir les risques d’incendie en entreprise

La prévention des incendies doit survenir le plus en amont possible, idéalement au moment de la conception des locaux ou de la mise en place d’un procédé de production. L’employeur doit tenir compte en premier lieu de la réglementation en fonction du type d’établissement construit.

La prévention des risques d’incendie consiste principalement à supprimer les causes potentielles d’incendie, mettre en place un plan d’intervention visant à étouffer tout début de feu et d’en limiter sa propagation, limiter l’importance des conséquences humaines et matérielles, ainsi que de former et informer le personnel.

Comprendre l’incendie pour en prévenir les risques

Le « triangle du feu »

Le triangle du feu représente les trois conditions essentielles pour qu’un incendie ait lieu.L’absence d’un des 3 éléments du triangle empêche la présence de feu : c’est le principe fondamental à connaître en matière de prévention des incendies.

  • Présence d’un comburant (en général l’oxygène de l’air)
  • Présence d’un combustible
  • Présence d’une source d’inflammation

Sur les lieux de travail, l’oxygène de l’air, donc le comburant, est toujours présent. Le risque d’incendie dépend donc des combustibles et des sources d’inflammation potentielles. Le développement d’un incendie est extrêmement rapide en présence de combustible, car 90 % de l’énergie dégagée par la réaction de combustion va être utilisée à la propagation des flammes, et ceci par 4 modes de transfert :

  • la conduction : transfert de chaleur à travers un même matériau
  • la convection : transfert de chaleur par mouvement ascendant d’air réchauffé (fumée, gaz chauds)
  • le rayonnement: transfert de chaleur aux matériaux à proximité du brasier par rayonnement infrarouge
  • le déplacement de substances déjà en combustion : projection de tisons ou d’étincelles, écoulement d’un liquide enflammé, etc.

Produits combustibles

De manière générale, la plupart des matières solides rencontrées sont susceptibles de générer une combustion. Seuls les matériaux inorganiques comme le sable, le ciment, le béton, les sels de sodium et de potassium ne peuvent pas brûler. Certains sont d’ailleurs utilisés pour éteindre les feux.

Les produits et matières combustibles couramment rencontrés en entreprise sont sous forme :

  • Solide : papier, bois, carton, plastique, métaux …
  • Liquide : solvants, produits pétroliers, essence, vernis, dégraissant, huiles …
  • Gazeuse : méthane, butane, propane, acétylène …

Sources d’inflammation

Les sources d’inflammation peuvent être amenées par des éléments intrinsèques comme des flammes ou des surfaces chaudes, par des opérations mécaniques comme le meulage ou le soudage, ou encore par les éléments électriques.

La présence de combustibles étant souvent inévitable, car liée à la nature de l’activité ou du local, toutes les entreprises présentent des risques d’incendie dès lors qu’il y a présence de sources d’inflammation.

En effet, la suppression de l’ensemble des combustibles et/ou des sources d’inflammation étant difficile à mettre en œuvre, il est indispensable de mettre en place des dispositions permettant de réagir rapidement et efficacement face à un début d’incendie et de limiter ses effets.

L’analyse des risques d’incendie

L’appréciation de risques d’incendie passe par l’identification des situations où les trois éléments du triangle du feu sont réunis. Les origines d’un incendie sont principalement dues à la présence de produits combustibles. Il est donc essentiel d’établir la liste des produits présents, de déterminer leur nature, de connaître leurs caractéristiques physico-chimiques et de respecter leurs conditions d’utilisation et d’entreposage.

L’incendie peut également être causé par les conditions de travail (température, pression, réactions exothermiques, produits en décomposition, conditions de refroidissement …), ou encore par un dysfonctionnement potentiel (arrêts de système de refroidissement, fuites de produits, pannes prévisibles, arrêts accidentels d’alimentation en produits …)

Mesures de prévention

Suivant l’appréciation des risques, l’entreprise doit mettre en place des mesures de prévention destinées à réduire le risque d’incendie ou les conséquences de celui-ci. Pour éviter le risque d’incendie, il est nécessaire d’agir sur au moins un des éléments du triangle du feu.

Actions sur les combustibles

  • Remplacer le produit combustible par un autre incombustible ou moins combustible.
  • Intervenir sur l’état de division de la matière (plus l’état est divisé, plus la combustion est facile et rapide).
  • Limiter les quantités utilisées et stockées.
  • Capter les émissions de combustibles.
  • Nettoyer fréquemment par aspiration et ranger les locaux.

Actions sur les sources d’inflammation

  • Actions sur les procédés ou sur les matériaux
  • Refroidissement (réaction chimique, échauffement dû à la compression des gaz …)
  • Mise à la terre des équipements électriques
  • Matériels et installations électriques conformes aux normes
  • Diminution de la température de surface des éléments chauffants
  • Mise en place d’entretiens et de contrôles réguliers des installations électriques, des détecteurs et des appareils de thermographie

Actions sur les comburants

  • Réduire la teneur en oxygène afin de rendre l'atmosphère ininflammable par l’introduction d’un gaz inerte (azote, argon, hélium …) Attention à la diminution d’oxygène en cas de pénétration d’un salarié dans la zone concernée.
  • Isoler les produits comburants (oxygène, peroxydes …) des produits combustibles.

En plus des mesures de prévention dirigées vers l’un des éléments du triangle du feu, la prévention passe par la formation des intervenants. Les actions à prendre dans ce sens comprennent la mise en place d’une signalisation adaptée, la formation du personnel, l’organisation de l’évacuation et de l’intervention des équipes internes de secours.

Limiter les dégâts

Même avec d’excellentes mesures de prévention, une combustion non désirée peut survenir à tout moment. En plus des mesures à prendre sur les trois éléments du triangle du feu, il est primordial d’avoir un plan d’action en cas d’incendie et de disposer de l’équipement nécessaire permettant de stopper tout début de feu à la source. 

blog comments powered by Disqus
]