19 juillet 2018

Norme CSA Z259.11 : Nouvelle version de la norme pour le travail en hauteur

Norme CSA Z259.11 : Nouvelle version de la norme pour le travail en hauteur

Les chutes représentent une part importante des blessures survenant sur les chantiers et lors des travaux en hauteur. Au moment de la planification du travail, il est important de veiller à minimiser les risques en considérant l’assemblage au sol, en installant un garde-corps ou à défaut, s’assurer que le travailleur porte un harnais de sécurité relié à un système de protection antichute. De plus, selon les règles et normes en vigueur en fonction des différents corps de métiers, le harnais de sécurité doit être relié à un système d’ancrage par une liaison antichute qui limite la force maximale d’arrêt de chute selon des données spécifiques.

En janvier 2017, l’Association canadienne de normalisation (Groupe CSA) a mis à jour la norme Z259.11 Absorbeurs d’énergie individuels et cordons d’assujettissement. Cette troisième édition de la norme a pour objectif de spécifier les exigences relatives à la performance, la conception, les essais, l'étiquetage et le marquage des absorbeurs d'énergie personnels et des longes. Elle remplace les éditions précédentes, publiées en 2005 sous le titre « Absorbeurs d'énergie et longes », et en 1992 sous le titre « Absorbeurs de chocs pour systèmes antichute personnels ».

Norme CSA Z259.11 : Les principales différences de la troisième édition

  1. la mise à jour des publications de référence
  2. la mise à jour des définitions
  3. l'ajout d'une longe de classe Y
  4. l'élimination des classifications des absorbeurs d'énergie de classes E4 et E6
  5. l'ajout des notions de facteur de performance minimal, de force maximale de décélération et un facteur de décélération moyen pour les absorbeurs d'énergie
  6. les révisions aux tests de chute dynamique
  7. modification de la masse d'essai pour l'absorbeur d'énergie et l'essai de chute de la longe
  8. l'ajout d'un test de résistance statique pour la longe de classe Y
  9. l’ajout de nouvelles exigences d'étiquetage

L’impact des changements à la norme CSA Z259.11 pour les employeurs

Les changements impliquent une nouvelle façon de faire lors de la sélection de l’absorbeur d’énergie. Auparavant, à la section couvrant les exigences relatives aux performances, à la conception, aux essais, au marquage et aux instructions des absorbeurs d'énergie utilisés dans le cadre d'un système antichute, les absorbeurs d'énergie étaient classifiés selon le poids maximal que le dispositif peut absorber. Cette classification avait pour but de mieux refléter la diversité des tailles et des poids des travailleurs.

En effet, dans la version précédente de la norme, l’absorbeur d’énergie était soit de la classe E4 (45kg-115kg) ou E6 (50kg-175kg). Dans la version 2017, ces deux classes ont été supprimées. Désormais, un avertissement indiquant au travailleur qu’il doit lire les instructions avant d’utiliser l’absorbeur d’énergie, la distance de chute libre maximale en tenant compte du point d’ancrage au-dessus de l’anneau en D, le déploiement maximal, le facteur de déploiement maximal arrondi au 0,1 près ainsi que la gamme de masses permises, c’est-à-dire le poids du travailleur et ses équipements, doivent figurer sur l’étiquette du produit. L’information doit être marquée ou étiquetée de manière durable et lisible, en français et en anglais, et doit comprendre également :

  • le nom du fabricant
  • la masse maximale du travailleur spécifiée par le fabricant
  • le numéro du modèle
  • l’organisme de certification, s’il est certifié
  • la date de fabrication

Ces modifications donnent une plus grande flexibilité pour le choix des absorbeurs d’énergie par les concepteurs de système de protection contre les chutes. Ce nouvel étiquetage facilitera également la gestion des équipements par les entreprises possédant plusieurs modèles d’absorbeurs d’énergie. Les informations de l’étiquette permettront également le calcul de la distance d’arrêt nécessaire pour un travail en hauteur sécuritaire. À titre de rappel, nous considérons généralement quatre éléments, soit :

  • La longueur du dispositif de connexion
  • La distance de déploiement de l’absorbeur d’énergie
  • La taille du travailleur
  • Le facteur de sécurité

Afin d’en faciliter l’identification, l’étiquette des absorbeurs conçus pour les hauteurs de chute libre de 1,8 m ou moins est désormais blanche écrite en noir, et noire écrite en blanc pour les hauteurs de chute libre supérieures à 1,8 m.

Il est important de noter que les équipements de sécurité conformes à la version précédente de la norme peuvent rester en service jusqu'à la fin de la vie utile de l'équipement.

Communiquez avec les experts de SPI Santé Sécurité afin de vous guider dans le choix de vos équipements et la conception de vos systèmes de protection contre les chutes.

blog comments powered by Disqus
]