25 février 2015

La surdité professionnelle connaît une progression inquiétante au pays

La surdité professionnelle connaît une progression inquiétante au pays

Plusieurs voient leur audition se détériorer. D’autres ne sont plus en mesure de pratiquer leur emploi. Il est temps de freiner le problème et vous pouvez y contribuer.

Des secteurs plus risqués que d’autres

Lorsqu’il y a machinerie lourde et bruyante, les oreilles sont souvent exposées à un taux de décibels trop élevé. Les industries de la construction, des mines ou de la métallurgie sont des exemples évidents de milieux de travail où les niveaux sonores sont souvent dangereux.

Pauline Bordeleau, experte-conseil de SPI, rappelle que pour déterminer s’il y a risque, « les critères les plus utilisés au Canada sont ceux du NIOSH (National Institute of Safety and Health) et de l’ACGIH qui proposent de ne pas dépasser une moyenne pondérée de 85 dBa pour une exposition de 8h ».

Vous craignez que ce taux ne soit pas respecté dans votre milieu de travail? Posez-vous quelques questions. Si les employés doivent élever la voix pour se faire entendre ou qu’ils remarquent une diminution temporaire de leur audition à la fin de leur journée de travail, c’est signe qu’il faut agir!

1. Immobilisme = risques importants

La surdité professionnelle représente pour vous des coûts directs comme la perte d’un employé et son dédommagement. Mais il ne faut pas négliger les conséquences indirectes sur votre milieu de travail!

Imaginez un travailleur en danger qui appelle à l’aide. Des employés qui entendent moins bien seront plus lents à réagir. Ils ne comprendront pas du premier coup les directives. Même en temps normal, vous ne voulez pas qu’une information mal comprise entraîne une série d’erreurs malheureuses.

Une étude du gouvernement québécois datant de 2007 démontre clairement que « tant le travail en milieu bruyant que la perte auditive sont des facteurs qui contribuent à l’augmentation du risque d’accident de travail ». Prévenir la surdité, c’est assurer la sécurité de tous.

2. Les solutions existent!

Vous réalisez maintenant que votre milieu de travail contribue à la perte d’audition? Voici 3 suggestions pour redresser la situation.

  • Limitez le bruit à la source

Si possible, optez pour de l’équipement moins bruyant. Mais certaines machines ne seront jamais silencieuses. Dans ce cas, atténuez leurs effets négatifs en installant des enceintes insonorisantes ou en disposant des écrans et des matériaux qui empêchent la réverbération.

  • Réduisez l’exposition de vos employés

Plus le temps d’exposition est long, plus les dommages sont importants. En modifiant les horaires de travail, vous les protégerez davantage.

  • Offrez-leur l’équipement de protection approprié

Personne ne devrait travailler dans un environnement bruyant sans porter les bouchons ou coquilles nécessaires! Assurez-vous que l’équipement est disponible et que le message est bien compris.

Pour une évaluation complète des risques liés à l’audition présents sur votre environnement de travail, demandez aux experts de SPI de venir sur place.

 

blog comments powered by Disqus
]