2 octobre 2018

La chaussure de sécurité : au-delà de l’embout d’acier

La chaussure de sécurité : au-delà de l’embout d’acier

Malgré l’existence de normes du travail sévères concernant le port d’équipement de sécurité, de nombreux accidents surviennent et près d’un accident sur dix implique les pieds. Les risques d’accident varient selon les différentes industries.

La sécurité au travail doit être une préoccupation de tous les jours et pour mieux la comprendre, il est nécessaire d’en connaître les risques, à court et long terme.

  • Industrie
  • Risques d’incident ou d’accident


  • Transport et entreposage
  • • Objets lourds qui tombent sur le pied
    • Objets tranchants/contondants au sol
    • Pied percuté ou écrasé par un véhicule en mouvement
    • Chutes


  • Soudure
  • • Éclaboussure de métal en fusion
    • Contact avec des arcs électriques
    • Objets brûlants qui tombent ou sont en contact avec les pieds
    • Objets lourds qui se renversent sur le pied


  • Transformation alimentaire
  • • Pieds entraînés dans des machines tranchantes
    • Objets coupants au sol
    • Objets lourds qui tombent sur le pied
    • Surfaces glissantes


  • Industrie du béton et du ciment
  • • Objets lourds qui se renversent sur le pied
    • Pied percuté ou écrasé par un véhicule en mouvement
    • Entorse à la cheville sur des terrains irréguliers
    • Irritations pouvant conduire à des brûlures


  • Mines et hydrocarbures
  • • Électricité statique
    • Objets/surfaces brûlant(es) au sol
    • Entorse à la cheville sur des terrains irréguliers
    • Chutes
    • Objets lourds qui tombent sur le pied
    • Déversement de produits chimiques


  • Foresterie
  • • Objets lourds qui tombent sur le pied
    • Objets tranchants/contondants au sol
    • Pied percuté ou écrasé par un véhicule en mouvement
    • Chutes
    • Entorse à la cheville sur des terrains irréguliers
    • Morsures d’animaux
    • Machinerie tranchante : tronçonneuses, tondeuse…


  • Services d’urgence et pompiers
  • • Surfaces extrêmement chaudes et/ou froides
    • Contact avec le feu, atmosphère explosive
    • Entorse à la cheville : terrain sinistré/accidenté
    • Objets lourds qui s’écroulent sur le pied
    • Objets tranchants/contondants au sol
    • Machinerie tranchante (désincarcération)
    • Chutes (allées encombrées, mauvais éclairage…)


Les extrémités sont généralement plus vulnérables et les pieds le sont d’autant plus que nous y portons moins attention. Le tableau ci-joint démontre que les risques émanent de sources qui sont parfois inattendues. C’est grâce à une bonne analyse de l’environnement ou de la situation qu’il est possible de se protéger adéquatement.

Les conséquences reliées à ces blessures sont tout aussi variées : foulures, entorses, rhumatisme fractures, lacérations, pieds/orteils coupés ou sectionnés, pieds écrasés, amputation, chocs électriques, brûlures, électrocution. Ces blessures peuvent même entraîner la mort.

De quelle façon une chaussure de sécurité peut-elle me protéger?

Il faut faire un choix de chaussures en tenant compte de l’environnement et des risques encourus. Une chaussure de sécurité ne prenant pas en considération la globalité des risques reliés à une activité peut fournir une protection inadéquate, être à l’origine de blessures, aggraver des maux existants, voire même augmenter le risque d’accident.

Quand vient le temps de parler de chaussures de sécurité, on pense immédiatement aux embouts en acier qui ont été la première protection à avoir été utilisée dans les chaussures de sécurité. Rapidement, les travailleurs ont réalisé que s’ils étaient capables de protéger leurs orteils, d’autres zones demeuraient vulnérables.

De nos jours, il serait bien trop réducteur de s’en tenir à ces protections qui sont parfois insuffisantes face à des normes qui évoluent en permanence pour garantir un maximum de sécurité.

C’est pourquoi des améliorations comme des semelles antiperforation pour venir protéger la plante du pied ont été développées. Aussi, des protections ont été ajoutées puisque le danger peut également se trouver en hauteur et laisse donc la zone métatarsienne à la merci de la chute d’objets lourds ou contondants. Il en va de même pour les côtés latéraux des pieds qui peuvent être atteints par des objets au sol.

On associe grandement une source de danger comme étant un objet physique qui perce, qui percute ou qui tombe pourtant, cette source peut émaner d’un support inadéquat de la botte, par exemple, une cheville qui se tord sans qu’il y ait eu d’élément physique déclencheur. Tous les scénarios sont possibles et c’est pour cette raison qu’il faut être capable de les anticiper pour pouvoir couvrir un large spectre d’incidents et d’accidents.

Une protection métatarsienne 360° sécuritaire et confortable

Contrairement aux préjugés se basant sur d’anciennes expériences, la présence d’une protection métatarsienne n’est pas systématiquement synonyme d’inconfort. Et ce, qu’elle soit interne ou externe.

En effet, le dessus de la zone métatarsienne est à la merci de chutes et même de projections d’objets lourds ou contondants. Les protections métatarsiennes externes, bien connues depuis longtemps, protègent convenablement, mais peuvent s’avérer encombrantes et provoquer des accidents causés par cet encombrement. De plus, elles ne protègent pas les côtés du pied.

En contrepartie, la majorité des protections métatarsiennes internes sont faites de matériaux souples, qui même si elles sont conformes aux normes CSA, n’offrent pas le même niveau de protection que les versions rigides extérieures, en plus de ne pas protéger les côtés.

Pour protéger le travailleur contre ces risques, STC a développé un système de protection du métatarse unique sur le marché. En effet, l’équipe de STC a conçu le Metatech 360°, qui offre une protection du métatarse interne rigide sans l’encombrement que cette dernière peut générer, en plus de protéger les côtés. Le système Metatech 360° est donc une protection métatarsienne rigide, interne et certifiée CSA. Que des avantages pour les travailleurs qui la portent! Faite de composite, elle est légère et non conductrice d’électricité ni de chaleur. Sa rigidité combinée à ses ailes qui s’étendent sur les 2 côtés du pied permet de répartir la charge des impacts sur une plus grande surface et donc de réduire considérablement la douleur qu’ils peuvent causer tout autant que les blessures.

De cette façon, il est possible de protéger une plus grande surface des nombreux os, jointures, ligaments, nerfs et muscles situés dans cette zone du pied.

Parce que l’inconfort peut occasionner de la fatigue, des maux et des blessures, le système Metatech 360° a été développé pour permettre au pied de plier de façon à ne pas créer d’inconfort, même après avoir porté les bottes de longues heures.

La technologie du système Metatech 360° est unique sur le marché de la chaussure de sécurité et propre à STC Footwear, et constitue une innovation majeure dans la botte de pompiers.

Une protection supplémentaire pour prévenir une entorse à la cheville

Une perte d’équilibre, un trébuchement, une mauvaise chute et la cheville peut facilement se tordre. Si une protection spécifique à l’égard de la cheville n’est pas présente, le travailleur n’est donc pas en mesure de prévenir adéquatement ce type d’incident ou d’accident. Ces situations démontrent à quel point il est important d’opter pour une chaussure qui a un niveau de protection avancé.

Un pied non maintenu est beaucoup plus vulnérable en cas de coup ou de chute, et les blessures qui y sont associées peuvent être sévères.

Un manque de maintien peut créer un flottement pouvant parfois générer un sentiment d’insécurité qui n’est pas souhaitable dans des secteurs où il est nécessaire d’intervenir rapidement dans des environnements hostiles.

Comme pour les vêtements, il existe plusieurs modèles de bottes de sécurité. Il n’est pas rare, notamment dans les bottes non lacées ou de type « à enfiler », d’avoir un certain effet de flottement au talon ou bien sur les côtés. En plus de ne pas être sécuritaire, ils peuvent créer de la friction pouvant provoquer à long terme des ampoules rendant douloureuses les tâches quotidiennes.

Le Lock Fit Ankle est un système de cousinage intégré à la cheville permettant de bien positionner le pied à l’intérieur de la botte pour le prévenir toute torsion. Le Lock Fit Ankle permet ainsi un bon maintien de la cheville ainsi que du talon. Un mineur qui doit quitter rapidement une zone dangereuse doit pouvoir avoir un maintien optimal dans sa chaussure, lui permettant de conserver un bon équilibre et d’agir efficacement. Mais des gestes aussi ordinaires que monter sur une échelle sont aussi des actions qui nécessitent un excellent maintien de la cheville.

Le Lock Fit Ankle permet également d’amortir les chocs et de diminuer la douleur ressentie en cas de coup. Le bon ajustement permet également d’éviter les frictions qui sont à l’origine d’ampoules. Il existe sur le marché de la chaussure deux types de renforts à la cheville; ceux en plastique rigide, et ceux en mousse. Le Lock Fit Ankle utilise la mousse qui, plus épaisse, offre une meilleure absorption des chocs et un plus grand confort. Cette technologie constitue une protection supplémentaire, offre une meilleure stabilité ainsi qu’un véritable gage de confort.

Une protection latérale antiperforation blindée faite de nylon balistique

La semelle antiperforation est presque devenue la norme des chaussures de sécurité. Au niveau de leur construction, celles qui sont faites d’acier nécessitent un certain dégagement au niveau du contour du pied ce qui augmente considérablement la zone non protégée par les objets pointus ou contondants. Celles conçues en composite sont capables de recouvrir l’ensemble de la forme sans pour autant remonter sur les côtés latéraux, créant ainsi une zone de vulnérabilité que certaines normes ne peuvent tolérer.

Pourtant, en fonction de l’environnement et de la situation, les objets pointus ou contondants peuvent facilement percer les côtés des bottes les plus robustes. Dans ce cas précis, une protection métatarsienne ne pourrait malheureusement suffire.

Le système de protection Pierce-Protect-Arch (brevet en instance) fournit une protection multidirectionnelle contre les perforations dans la cambrure du pied. Cette technologie apporte aussi un niveau supplémentaire de protection sur des zones qui peuvent être vulnérables malgré la robustesse de la tige de la botte.

Le système de protection Pierce-Protect-Arch utilise du nylon balistique avancé, reconnu comme étant l’un des matériaux les plus résistants au monde. Si nous prenons l’exemple d’un pompier, il lui est indispensable de pouvoir avancer sur des terrains accidentés ou sinistrés avec confiance et avec l’assurance de ne pas se blesser. Dans un environnement hostile, où il est parfois difficile d’évaluer les sources de dangers, il est crucial, voire parfois vital, d’opter pour des chaussures de sécurité qui prennent alors le rôle de véritables boucliers.

Conclusion :

L’environnement dans lequel nous vivons évolue et les risques qui y sont liés également. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’être capable de développer des protections supplémentaires afin de toujours garantir un niveau de sécurité optimal pour le travailleur.

En ce sens, il est important pour STC de pouvoir bénéficier des commentaires des travailleurs afin d’assurer un niveau constant d’innovation répondant aux critères exigeants de chaque industrie. Il est essentiel d’opter pour des chaussures de sécurité qui sont conformes ou qui surpassent les normes sans faire de compromis sur le confort qui est tout aussi important.
blog comments powered by Disqus
]