28 novembre 2018

Déterminer la bonne protection de vêtements ARC FLASH pour les applications

Déterminer la bonne protection de vêtements ARC FLASH pour les applications

Les risques de blessures liés aux arcs et explosions électriques sont nombreux, passant de brûlures superficielles au décès des travailleurs. Les causes principales d’accidents de travail sont la maintenance et les inspections déficientes des installations ainsi que des pratiques non sécuritaires par les employés dues à un manque de formation.

Il est primordial de porter des vêtements AF lorsque le risque d’arc électrique est présent. Le port de vêtements AF, qui sont ignifuges, protègera les travailleurs de blessures généralement causées par l’allumage momentané et l’allumage continu de vêtements non inflammables. Puisque les vêtements AF s’auto-éteignent, ils limitent les blessures possibles.

Pour faire le bon choix de son vêtement de travail, les énergies incidentes doivent avoir été préalablement estimées. Seulement après cette estimation, qui sera faite en calorie par centimètre carré, que le travailleur sera en mesure de faire un choix éclairé.

Les vêtements AF se divisent en quatre différentes catégories : catégorie 1, catégorie 2, catégorie 3 et catégorie 4. La bonne catégorie de vêtement pour la bonne application doit être déterminée selon le calcul d’estimation d’énergie incidente, selon les exigences de la norme CSA Z462-2018.

  • Catégorie 1 : Vêtement à indice d’arc minimum de 4 cal/cm2
  • Catégorie 2 : Vêtement à indice d’arc minimum de 8 cal/cm2
  • Catégorie 3 : Vêtement coté anti-arc, pour que la cote soit d’au moins 25 cal/cm2
  • Catégorie 4 : Vêtement coté anti-arc, pour que la cote soit d’au moins 40 cal/cm2<

Chez Bulwark, la majorité des vêtements monocouches utilisés dans les lignes électriques à basse et haute tension offrent une protection minimale de 8 calories par cm2. Si toutes les estimations sont moindres de 8 calories par cm2, les vêtements de catégorie 2 seront suffisants. Pour des installations avec risque supérieur à 8 cal/cm2, il suffit d’augmenter la distance de travail à l’arc (jusqu’à l’obtention d’une estimation de 8 cal/cm2 ou inférieure) ou d’ajouter des couches supplémentaires de vêtements jusqu’à l’atteinte du bon niveau de protection face à l’énergie incidente.

Le système multicouche

Le système multicouche propose de mettre deux couches ou plus de vêtements AF pour atteindre un niveau de protection supérieur. Il est obligatoire que la couche extérieur soit homologuée AF et que la couche de base soit faite de fibre naturelle. Parfois, deux couches légères de catégories moindres peuvent offrir une meilleure protection qu’une couche de catégorie élevée. Toutefois, il ne s’agit pas simplement d’additionner les couches pour augmenter le niveau de protection. On doit tester l’efficacité des couches ensembles pour évaluer la protection globale. C’est dans cette optique que la calculatrice de protection Bulwark prend toute son importance. Cette calculatrice vous propose le bon agencement de vêtements AF en fonction d’un morceau pré-choisi et du besoin en fonction de l’arc électrique.

Dans l’exemple montré ci-dessous, nous voyons quatre des 35 combinaisons possibles avec l’item MPU8 pour un arc estimé de 20. Il est également possible d’affiner la recherche en indiquant la catégorie désirée et même le type de tissu désiré. Un outil précieux pour faire des choix sécuritaires.

Calculatrice Bulwark

blog comments powered by Disqus
]