9 mai 2017

Connaissez-vous les classes de vêtement haute visibilité selon la norme CSA Z96-15?

Connaissez-vous les classes de vêtement haute visibilité selon la norme CSA Z96-15?

Un vêtement de sécurité à haute visibilité (VSHV) permet d'être vu par les autres travailleurs et d’avertir les opérateurs de véhicules de la présence d'un travailleur, particulièrement dans des conditions de faible luminosité ou dans l'obscurité. La norme CSA Z96-15 - Vêtements de sécurité à haute visibilité décrit les exigences relatives à ce type de vêtements pour les travailleurs canadiens.

Quand doit-on porter un vêtement de sécurité à haute visibilité?

La norme recommande d'effectuer une évaluation des risques présents dans chaque lieu de travail afin d'identifier les risques existants ou potentiels auxquels les travailleurs peuvent être exposés. Cette évaluation aide à identifier les risques que des travailleurs soient heurtés par des véhicules en mouvement et les conditions environnementales dans lesquelles les travaux sont exécutés. Lorsqu'on effectue une évaluation des risques dans une situation où un VSHV doit être porté, il faut tenir compte des points suivants :

  • Le type et la nature des travaux exécutés – y compris les tâches de la personne qui porte le vêtement VSHV et celles des conducteurs.
  • La possibilité que des travailleurs soient exposés à la chaleur et/ou aux flammes (si c'est le cas, le port d'un VSHV résistant aux flammes s'impose).
  • Les conditions de travail, notamment les travaux à l'intérieur ou à l'extérieur, la température, le rythme de travail, la visibilité, l'intensité, le débit et la vitesse de la circulation.
  • L'environnement multiple du lieu de travail et l'arrière-plan (simple, complexe, milieu urbain, milieu rural, autoroute, équipement) au sein duquel les travailleurs doivent être vus.
  • La durée d'exposition des travailleurs aux divers dangers de la circulation, notamment la vitesse de circulation.
  • Les conditions d'éclairage et l'incidence des conditions météorologiques (ensoleillement, ciel entièrement couvert, brouillard, pluie ou neige) sur la lumière ambiante.
  • Les facteurs permettant de déterminer les délais et les distances de réaction nécessaires, y compris le volume de trafic, la taille des véhicules, leur vitesse potentielle, leur capacité de freiner rapidement et l'état de la chaussée.
  • Les mesures d'ingénierie et les mesures administratives déjà mises en œuvre (ex. des barrières qui séparent les travailleurs de la circulaire routière).
  • Les éventuelles distractions qui pourraient empêcher les travailleurs de porter attention aux dangers.
  • Les lignes de visibilité des conducteurs de véhicules, plus particulièrement dans les environnements où les véhicules circulent en marche arrière.
  • Les tâches qui doivent être « visuellement » identifiables par les autres travailleurs sur le lieu de travail.

TÉLÉCHARGEZ VOTRE GUIDE SUR L’ANALYSE DES RISQUES DE VOTRE ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL. 

Une fois l'évaluation des risques achevée, l'employeur peut choisir les mesures de maîtrise des risques appropriées. La première ligne de défense pour assurer la sécurité des travailleurs consiste à maîtriser la conception du lieu de travail et à réduire l'exposition des travailleurs aux véhicules en mouvement (p. ex. à l'aide de barrières matérielles, d'autres mesures d'ingénierie et administratives). L'utilisation d'un vêtement de sécurité à haute visibilité doit demeurer le dernier recours contre les accidents en offrant un avertissement additionnel aux conducteurs leur indiquant la présence de travailleurs à pied dans ce secteur.

Quelles sont les différentes classes de vêtements de sécurité?

La norme CSA Z96-15 – Vêtements de sécurité à haute visibilité établit les niveaux de rendement des matériaux réfléchissants (c.-à-d. la capacité d'un matériau à réfléchir la lumière en direction de sa source), les couleurs et la luminosité des matériaux de base, et la surface du corps couverte par les éléments à haute visibilité. Il existe également des exigences particulières en ce qui concerne les vêtements qui offrent une protection contre les étincelles, les flammes et les arcs électriques.
La norme CSA définit trois classes de vêtements de sécurité en fonction de la surface à couvrir du corps. Chaque classe couvre le et/ou les membres, selon les surfaces du corps minimales précisées pour chaque classe.

  • La classe 1 couvre la plus petite surface du corps tout en procurant une bonne visibilité. Par exemple, un harnais de base ou rayures/bandes sur les épaules et autour de la taille. D'autres options sont possibles, comme un chandail qui n'est pas fait de matériel hautement visible, mais qui porte des bandes hautement visibles ou rétro-réfléchissantes.

figure1
Figure 1
Exemples de vêtements de sécurité de la classe 1
Harnais ou vêtements à rayures/bandes de couleur/rétro-réfléchissantes

  • La classe 2 couvre une surface modérément grande du corps et procure une excellente visibilité. Conformément à la norme de la CSA, les matériaux de base des VSHV doivent être fluorescents et peuvent être de couleur jaune-vert, orangé-rouge ou rouge. Les vêtements ignifuges sont toutefois faits d'un matériau qui ne supporte pas les teintures fluorescentes et ils peuvent être de couleur jaune-vert vif ou orangé vif sans propriété fluorescente. Les vêtements de cette classe doivent assurer une couverture complète du haut du torse (devant, dos, cotés et sur les épaules) et une couverture latérale d’au moins 50 % depuis le bord inférieur du vêtement jusqu’au-dessus de l’épaule. (Tolérances de conception particulières pour les VSHV de classe 2 et 3 destinés aux premiers intervenants en cas d’urgence)
  • La classe 3 couvre la plus grande surface du corps et procure la meilleure visibilité dans des conditions de faible luminosité et à une distance éloignée. Cette classe combine les vêtements de classe 2, avec l’ajout des bandes autour des bras et des jambes. Ces bandes doivent être des rayures ou des bandes de matériau à rendement combiné ou d’une combinaison de matériau de base et de matériau rétro-réfléchissant. La configuration distincte des bandes assure que certaines parties de celles-ci sont visibles sous tous les angles du corps (visibilité sur 360°) en tout temps.

figure2
figure3
Figure 3
Exemples de vêtements de sécurité de la classe 3 - Combinaisons

Une consultation de la norme CSA Z96-15-Vêtements de sécurité à haute visibilité permet d'obtenir plus de renseignements sur les spécifications. Les lignes directrices donnent des exemples de tâches où les différentes classes peuvent être appropriées.

Entretien

  • Les matériaux rétro-réfléchissants usés ou sales offrent une moins bonne visibilité que lorsqu'ils sont propres et bien entretenus.
  • Laver les VSHV à la machine seuls ou avec des vêtements de couleurs semblables, à l'eau tiède ou froide, au cycle délicat avec un détergent doux. Dans le cas des VSHV ignifuges, ne pas utiliser de javellisant ou d'assouplisseur pendant le lavage, car ces produits pourraient altérer les propriétés ignifuges des matériaux.
  • Éviter de laver les VSHV avec des vêtements rugueux (p. ex., des jeans). Les billes de verre que comportent les rubans rétro-réfléchissants peuvent s'user au contact de matériaux rugueux. Dans la mesure du possible, retourner à l'envers les VSHV pour le lavage.
  • Le fait d'étendre les VSHV pour les laisser sécher à l'air plutôt que d'utiliser une sécheuse en prolonge la durée de vie utile. La chaleur de la sécheuse peut altérer les propriétés rétro-réfléchissantes des matériaux.
  • Remplacer les VSHV usés, déchirés, souillés ou autrement contaminés, car ils risquent de ne plus offrir un niveau de visibilité acceptable.
  • L’Association canadienne de normalisation a élaboré des lignes directrices connexes : CSA Z96.1 « Lignes directrices relatives à la sélection, à l'utilisation et à l'entretien des vêtements de sécurité à haute visibilité ».

Sur quoi doit porter la formation des travailleurs?

Comme c'est le cas pour tout équipement de protection individuelle, les travailleurs doivent recevoir une formation appropriée sur l'utilisation et l'entretien de l'équipement. Les renseignements minimaux ci-après doivent être fournis aux travailleurs portant un vêtement de sécurité à haute visibilité :

  1. Les conditions exigeant l'utilisation d'un équipement de sécurité à haute visibilité.
  2. Les instructions relatives à l'ajustement du vêtement de sécurité, y compris la façon de l'enfiler et de l'enlever, le cas échéant.
  3. L'importance d'utiliser le vêtement de sécurité de la façon prévue.
  4. Les limites liées à son utilisation.
  5. La façon d'entreposer et d'entretenir correctement le vêtement de sécurité.
  6. La façon de vérifier le degré d'usure et la présence de déchirures.
  7. La façon de nettoyer et de décontaminer correctement le vêtement de sécurité, et les instructions complètes pour le lavage et/ou le nettoyage à sec.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le avec vos collègues de travail!

Articles liés

blog comments powered by Disqus