1 novembre 2018

Choisir une botte de sécurité : 4 éléments à considérer

Choisir une botte de sécurité : 4 éléments à considérer

ÉLÉMENTS DE PROTECTION

Les éléments de protection, comme l’embout en acier ou la protection métatarsienne, sont ce qui distingue une botte de sécurité d’une botte de travail conventionnelle. Le choix des éléments de protection doit être fait en fonction des risques pour lesquels le travailleur doit être protégé.



EMBOUTS PROTECTEURS

Il existe deux types d’embouts protecteurs : en acier ou en composite. Le composite a l’avantage d’être plus léger, d’offrir une meilleure isolation thermique et être non conducteur d’électricité. En revanche, l’acier offre la meilleure protection à plat contre les chutes d’objets et l’écrasement.

PROTECTION MÉTATARSIENNE

Tandis que les embouts protecteurs protègent les orteils, la protection métatarsienne protège le dessus du pied. Il existe deux principaux types de protection du métatarse : interne ou externe.

La protection métatarsienne interne est généralement plus légère et n’affecte pas le style de la botte. L’externe, quant à elle, offre une protection supplémentaire, mais ne doit pas entraver la marche.

PROTECTION ANTI-PERFORATION

La protection anti-perforation est intégrée au cours du processus de fabrication, entre la semelle intérieure et la semelle extérieure des chaussures. Il existe deux types de protection anti-perforation; en acier ou en matériaux tissés.

La protection en acier représente un choix économique pour une protection mince offrant un excellent facteur de protection. La protection en matériaux tissés, plus flexible, a également l’avantage d’être non conductrice pour les situations où des bottes sans métal sont requises.

PROTECTION ÉLECTRIQUE

La protection électrique est essentielle dans tout milieu de travail industriel où un travailleur peut accidentellement entrer en contact avec un conducteur électrique sous tension.

Il existe trois principales classes de protection électrique selon la CSA :

  • Classe E : Symbole Omega - Résiste aux chocs électriques
  • Classe S : Dissipe l’électricité statique
  • Classe C : Semelle conductrice d’électricité

MATÉRIAUX EXTÉRIEURS

USAGE GÉNÉRAL

Si votre environnement de travail ne présente pas de risques de contact avec des substances nocives, le cuir pleine fleur et le nubuck sont d’excellents choix. Avec ses fibres denses, le cuir pleine fleur est fort, durable et naturellement hydrofuge. Les pores du cuir en font également un matériau respirant, une caractéristique importante pour le confort des pieds.

PROTECTION CHIMIQUE

La présence de produits chimiques dans l’environnement de travail nécessite une protection supplémentaire. Des matériaux spécialisés comme le Tufftech, un cuir recouvert de PU appliqué à haute température et à haute pression, résiste à l’abrasion et aux liquides dans les environnements où le cuir régulier se dégrade. Le Chemtech est un autre exemple de matériau spécialisé. Entièrement synthétique, mais offrant la sensation du cuir, celui-ci est résistant aux produits chimiques, aux produits laitiers, aux graisses animales et au sang.

SEMELLES RÉSISTANCE À LA CHALEUR, AUX HUILES ET ACIDES

Les matériaux utilisés pour la semelle influencent les facteurs tels que le confort, la flexibilité, la légèreté, la résistance à l’usure, aux produits chimiques et à la chaleur. Le choix de la matière utilisée pour la semelle dépendra donc de vos besoins et préférences. Par exemple, le caoutchouc et les mélanges de caoutchouc/nitrile offrent une excellente résistance à l’usure, à la chaleur et aux huiles, mais seront moins légers qu’une semelle en polyuréthane (PU). Les semelles en PU résistent cependant moins bien à la chaleur. Le caoutchouc Vibram, lui, offre une résistance à l’usure et un facteur antidérapant accru.

MATÉRIAUX INTERNES

ISOLATION

On considère souvent la doublure isolante, le Thinsulate de 3M par exemple, comme une caractéristique permettant de garder les pieds au chaud l’hiver. Cependant, en fonction de l’épaisseur, cette doublure permet également d’isoler le pied contre la chaleur l’été et les conditions humides.

IMPERMÉABILITÉ

Plusieurs matériaux résistent à l’eau. Le degré d’imperméabilité devra être choisi en fonction des tâches à accomplir et du milieu de travail. En plus de la matière constituant l’extérieur de la botte, l’imperméabilité des coutures et l’ajout de membranes hydrofuges peuvent être utilisés pour une plus grande étanchéité. Par exemple, le Sympatex est une membrane imperméable et respirante formant un chausson étanche permettant à la fois d’empêcher l’eau de pénétrer tout en évacuant la transpiration vers l’extérieur.

ANTIBACTÉRIEN ET ANTIODEUR

Lorsqu’on travaille toute la journée avec des bottes de sécurité, le contact répété avec la transpiration du pied peut générer des odeurs. Pour remédier à ce problème, on peut considérer de choisir une botte à laquelle a été appliqué un traitement antibactérien ou antiodeur comme le traitement Agion.

Pour vous conseiller et vous orienter sur le choix de bottes de sécurité les mieux adaptées pour vos équipes, n’hésitez pas à communiquer avec nos experts.

blog comments powered by Disqus
]