13 décembre 2017

3 procédés pour optimiser vos coûts et faciliter la gestion de votre parc d’équipement

3 procédés pour optimiser vos coûts et faciliter la gestion de votre parc d’équipement

La sélection et l’utilisation des harnais de sécurité représentent un élément essentiel d’une stratégie en santé sécurité pour le travail en hauteur. Cependant, l’acquisition, la maintenance ainsi que la certification de ces équipements peuvent s’avérer complexes et dispendieuses.

Trois procédés pour optimiser vos coûts et faciliter la maintenance de vos équipements

1. Système d’identification des équipements antichute

Dans le cadre d’un programme de prévention des pertes, l’entreprise peut mettre en place un système d’identification des équipements antichute. Chaque harnais et ligne de vie peut être étiqueté d’un numéro unique. Ce type de système minimise les risques de vols d’équipement tout en optimisant les coûts de remplacement. En effet, selon les instructions du manufacturier, un travailleur utilisant un harnais de sécurité doit procéder à des vérifications de son équipement avant chaque utilisation. L’inspection comporte une vérification visuelle de chacune des pièces afin d’identifier toute faiblesse, fissure ou dommage aux harnais, aux courroies d’ancrage, aux lignes de vie, cordages, anneaux et mousquetons composant la protection antichute des travailleurs. Tout signe de dégradation des tissus et des pièces métalliques, comme un bris aux coutures, des signes de moisissure ou autre, doit être rapporté au superviseur et l’équipement défectueux retiré du service jusqu’à ce qu’une personne qualifiée confirme le bon état de marche de l’équipement.

L’identification des équipements permet d’extraire les enregistrements sur un article spécifique et, dans certaines circonstances, de pouvoir réparer l'article pour une fraction du coût d'un équipement neuf. C'est une énorme valeur ajoutée. Dans certaines situations, l’entreprise peut faire remplacer uniquement les pièces usées ou endommagées plutôt que de devoir remplacer l’équipement complet.

2. Traçabilité des inspections et certifications

En plus de l’inspection visuelle quotidienne, le manufacturier oblige une inspection et certification annuellement par une personne qualifiée ou un spécialiste afin d’assurer la conformité de l’équipement antichute. La certification des équipements assure la conformité au niveau des normes CSA et de la règlementation ainsi que des manuels d’instruction des manufacturiers. Le numéro de série établi grâce au système d’identification permet de retracer l’inspection et la certification de chaque équipement, optimisant ainsi la performance du harnais et la sécurité du travailleur qui l’utilise. Cette traçabilité permet également aux équipes de localiser l’équipement selon le nom de l’utilisateur, département, site de projet, etc.

3. Standardisation des équipements

L’implantation d’un système de standardisation des équipements facilite la sélection du matériel répondant aux principaux besoins de l’entreprise. Cette standardisation d’équipement à travers toutes les divisions de l’entreprise permet des économies d’échelle importantes tout en assurant une protection maximale des travailleurs.

Découvrez les solutions et actions que vous pouvez mettre en place dans votre entreprise afin d’optimiser vos coûts, mais surtout, pour assurer la conformité et le bon fonctionnement de vos équipements.

 

 

blog comments powered by Disqus
]