Dépense en SST = investissement payant

Dépense en SST = investissement payant

2/7/2014

Investir en santé et sécurité au travail (SST) a certes un coût. Mais ce n’est pas de l’argent perdu, loin de là!

« Les entreprises ont l’habitude de placer leurs investissements en SST dans la colonne des dépenses. Mais en fait ce sont des investissements qui rapportent » explique Alain Daoust, directeur d’Expertise santé, sécurité et environnement chez SPI. Les bénéfices sont même supérieurs à bien des placements!

Un retour sur investissement spectaculaire

L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a produit une étude en 2009 sur les bénéfices que récoltait une entreprise qui avait investi en SST. Sa conclusion : pour chaque dollar investi en SST, le retour sur investissement est de 120%!

L’EU-OSHA a remarqué que sur le territoire européen, le ratio coûts/bénéfices d’un investissement en SST était de 1:2,2. Chaque dollar investi rapporte donc 1,20$ de bénéfice! Nous pouvons en déduire que le résultat serait similaire pour un pays industrialisé comme le Canada.

« Dans une entreprise, on dépense pour acheter de la machinerie ou développer un nouveau créneau parce qu’on s’attend à ce que ça rapporte, ajoute Alain Daoust. On ne réalise pas qu’une dépense en SST offre des bénéfices similaires, voire plus grands. »

Coûts directs et intangibles

Pour en arriver à cette conclusion, l’EU-OSHA a comptabilisé deux types de coûts : directs et intangibles.

Les coûts directs sont les dépenses liées d’emblée à un accident ou une blessure. Si un employé qui effectue un travail d’assainissement est exposé à une vis sans fin non protégée et qu’il perd une main, l’entreprise devra le dédommager.

Mais il ne faut pas perdre de vue une foule de coûts intangibles potentiels! La productivité en sera affectée. Il faudra remplacer l’employé. La motivation de ses collègues pourrait diminuer. Et une accumulation d’accidents du genre peut nuire à l’image de l’entreprise.

C’est un cas extrême, mais pensez à la catastrophe de Bhopal en Inde en 1984 (lien en anglais). Le rejet d’un gaz très toxique a fait plusieurs milliers de morts. L’industrie chimique au complet en a été secouée. Et Union Carbide (maintenant propriété de Dow) se faisait toujours talonner par les groupes de pression 20 ans plus tard.

Pour Alain Daoust, « les coûts intangibles sont peut-être les plus importants pour une entreprise à long terme ». Ils sont difficiles à chiffrer, mais les conséquences négatives sur le chiffre d’affaires sont indéniables et bien souvent durables! Par exemple, il mentionne qu’un « haut taux de roulement des employés en raison d’une mauvaise réputation engendre des dépenses importantes qui ralentissent le développement de l’entreprise ».

Les meilleurs investissements

Pour optimiser le retour sur un investissement en SST, il faut cependant faire les bons choix!

La prévention sous forme de slogans et d’affiches est légitime. Mais elle ne suffit pas à elle seule. Selon Dan Petersen, spécialiste américain en SST, nous nous sommes trop appuyés sur cette technique, qui met le fardeau de la prévention sur le dos des employés.

Il vaut mieux investir davantage pour sécuriser le milieu de travail. La facture sera plus élevée, mais les bénéfices seront plus importants!

Vous voulez évaluer quel serait le meilleur investissement en SST pour votre entreprise? Demandez conseil à SPI!